Ailec - Présentation de la Demoichellec
Logo Association AILEC
Association AILEC
Aéro Innovation Loisir EleCtrique
Chartres Metropole
IUT Chartres
Crédit Agricole




Demoichellec

Retrouvez toutes les videos des vols dans la galerie

La Demoichellec


La création du projet


La demoichellec est la version électrique de la Demoichelle, un ULM conçu par Daniel DALBY. Elle est inspirée de la 'Demoiselle' créé par l'ingénieur Alberto Santos-Dumont au début du XXème siècle. Les ailes sont articulées en rotation, ce qui évite d'avoir à placer des ailerons pour le contrôle en roulis. Elle a une envergure 8m30, un poids à vide de 120kg et peut voler de 40 à 120km/h.

Notre Demoichellec a été réalisée par les étudiants de l'IUT de Chartres, des départements

  • GEII : 'Génie Electrique et Informatique Industriel' et,
  • GIM : 'Génie Industriel et Maintenance'.

C'est Bruno SOHIER, professeur agrégé au département Génie Electrique et Informatique Industrielle (GE&II) de l'IUT de Chartres, qui est à l'origine de ce projet.

  Passionné d'aéronautique, il souhaitait proposer aux étudiants un projet qui alliait la traction électrique et l'aéronautique. Il ainsi entrainé un groupe d'étudiants de l'IUT, très motivés, dans construction amateur d'un ULM !

 Le projet a pris forme avec la découverte des ULM développés par Daniel DALBY. Celui ci conçoit des machines robustes, faciles et rapides à fabriquer, et sures en vol. Le choix de la machine s'est porté sur la 'Demoichellec', un ULM monoplace aile haute à train classique, directement inspiré de la 'Demoiselle' de Santos Dumond. C'est au salon de Blois 2007 que D. Dalby eu l'idée de la Demoichelle en apercevant une réplique de la Demoiselle créée par des étudiants d'une école d'ingénieur en aéronautique. Celle-ci, datant de 1907, présentait de nombreux défauts structurelle. D. Dalby en a ainsi proposé une version plus moderne et plus stable. Retrouver plus d'information sur la Demoichelle et les autres ULM de D. Dalby sur www.pouchel.com.

 La Demoichelle était l'ULM idéal pour un projet en IUT car :

  • facile à construire, la durée de la formation n'étant que de deux ans, et
  • très léger, idéal pour un premier prototype d'ULM électrique.

Bruno Sohier    



Daniel Dalby    



La construction mécanique

La construction s'est faites à partir des plan distribués par l'APEV (http://pouchel.com), et à un lot matière. Celle ci s'est déroulée à l'aérodrome de Chartres, dans un local prété par le club de Vol à Voile.
 

De mars à juin 2011, un groupe d'une quinzaine d'étudiants volontaires de l'IUT se sont retrouvés chaque semaine pour la construction jusqu'à la fin de l'année scolaire. Les étudiants sont issus de l'IUT de Chartres et plus particulièrement des filières :

  • Génie Industriel et Maintenance (GIM), et
  • Génie Electrique et Informatique Industrielle (GE&II).

Les membres de la fédération de constructeurs amateurs d'avions (l'ACCAA, appartenant à la fédération RSA), nous ont prété main forte pour l'entoilage. Merci en particulier à Bernard CINTRAT et Vincent LESAGE.  

Une fois le fuselage terminé il à était exposé à l'IUT.

La première mise en croix cloture la partie réalisation de la structure. Il reste à réaliser la motorisation électrique, et à concevoir et installer l'instrumentation spécifique.



La construction électrique de la Demoichellec

  • Demoichellec

    Batteries

  • Demoichellec

    Batteries

  • Demoichellec

    Controleur

  • Demoichellec

    Instrumentation

  • Demoichellec

    Instrumentation

  • Demoichellec

    Motorisation

  • Demoichellec

    Motorisation

  • Demoichellec

    Motorisation

Pesée

expo1

Aprés la réalisation de la structure de notre demoichellec, l'année scolaire 2011-2012 a été consacrée à la chaîne de traction électrique, ainsi qu'à la conception et la réalisation d'une instrumentation spécifique à notre motorisation électrique.

Notre choix de moteur s'est porté sur le moteur "brushless" Parawatt DM12k, configuration à rotor externe, à haut rendement. Il a été développé et il est commercialisé par une Association française. Le DM12k a été conçu au départ pour le paramoteur électrique. On peut le connecter en triangle ou en étoile. Cela donne le choix de deux paramètres Kv (rpm/V). Son poids est de 7.5 kg.

Pour le contrôleur, nos premiers essais ont été réalisés avec des systèmes MGM. Rapidement il est apparu que ces contrôleurs sont trop fragiles et nous changerons pour un modèle Sevcon puis un Kelly.

Les batteries choisies sont de la marque KOKAM, de type Lithium-Polymère. Les cellules ont été assemblées une à une pour constituer les deux batteries de l'ULM, placées de part et d'autre de la poutre principale.

L'instrumentation moteur a été développée à l'IUT. Pour l'instrumentation de vol, nous avons utilisé une centrale d'instrumentation gracieusement fournie par l'entreprise Delta-Oméga, merci à Olivier DANCER.

Des essais de la chaîne de traction ont permis de valider le fonctionnement de différents ensembles moteur-controleur-hélice, qui ont ensuite été essayés sur l'ULM.

L'ULM a ensuité été transporté de l'IUT à l'aérodrome de Chartres pour effectuer une pesée, puis pour les premiers essais moteur. Après avoir validé ces étapes nous avons effectué des testes de roulages puis des testes en vol.

 
 

Ce projet s'est terminé avec succès, l'ULM est capable de se maintenir en vol pandant une durée de 35mn à pleine charge. L'appareil est très silencieux et cela montre l'un des avantage de la traction électrique. Notre ULM a ensuite été présenté à différents salons avec l'aide des étudiants.



La Demoichellec en vol